Lieu saint à Jérusalem

Après la Cène au Cénacle et l’agonie au jardin des Oliviers, l’itinéraire de la Passion du Christ nous conduit à Saint-Pierre en Gallicante.

À seulement quelques mètres des remparts de la Vieille Ville de Jérusalem, le sanctuaire de Saint-Pierre en Gallicante (du latin « galli cantu », « là où le coq a chanté ») est bâti sur le versant oriental du Mont Sion, à l’emplacement traditionnel du palais de Caïphe.

Importante étape de pèlerinage, ce lieu commémore :

  • la comparution de Jésus devant le grand prêtre Caïphe
  • la condamnation à mort de Jésus par le Sanhédrin
  • le triple reniement de Pierre et son repentir au chant du coq

info document - JPEG - 70 kb

Des pèlerins du monde entier viennent ici mettre leurs pas dans ceux du Christ, afin de revivre l’un des moments marquants de sa Passion. Le sanctuaire de Saint-Pierre en Gallicante est porteur d’un message de miséricorde, manifestée par le regard que Jésus posa sur Pierre après son troisième reniement. Regard à travers lequel Pierre sentit passer toute la miséricorde et le pardon du Sauveur.

« Le Seigneur, se retournant, posa son regard sur Pierre. Alors Pierre se souvint de la parole que le Seigneur lui avait dite : « Avant que le coq chante aujourd’hui, tu m’auras renié trois fois. » Il sortit et, dehors, pleura amèrement. » (Lc 22, 61-62)

Ce message nous touche encore aujourd’hui en ce lieu où la tradition situe cet événement. Il convient de mettre en valeur ce message par la découverte des « pierres qui nous parlent ». C’est l’objet de cette visite.