Fosse profonde

La fosse profonde, sur laquelle a été construite l’église au Ve siècle, est l’endroit le plus vénéré du site.

La fosse profonde

Les Byzantins étaient convaincus que cette fosse avait servi de cachot et que le Christ y avait été descendu depuis la cour à l’aide de cordes, en attendant de comparaître devant le Sanhédrin.

Trois croix profondément gravées dans le roc, autour du trou rond, ainsi que des croix peintes sur les parois, témoignent de leur vénération.

Après la destruction de l’église croisée, la fosse profonde fut transformée en citerne ; c’est sous l’enduit des parois de cette citerne que les fouilles de 1889 ont mis au jour les croix byzantines.

Le Corps de Garde

Ces grottes découvertes en 1908 suggèrent la prison publique dans laquelle, d’après une tradition de Jérusalem rapportée par « le pèlerin de Bordeaux » en 333, Jésus aurait été flagellé.

Après la Résurrection, les apôtres Pierre et Jean y auraient subi le même sort pour avoir prêché le nom de Jésus dans le Temple. (Actes 5,19-42).

« En déblayant les grottes qui touchent à la grotte aux croix, on y remarque une série d’anneaux taillés à même dans le roc, soit sur les angles, soit sur des surfaces planes. » Journal des fouilles, 1er novembre 1908, p.302.

Les anneaux des parois semblent avoir été utilisés pour attacher les prisonniers ; deux anneaux au plafond permettaient d’immobiliser ceux qui étaient flagellés.